Lors d'un instant de détente dans un bar ou un fumoir a été mis à dispositon de la clientelle, la bague d'un cigare a suscité mon attention. Ce logo avec un chapeau, des graphismes techniques, ça n’était pas commun…
J’en ai alors pris un, me suis installer dans un fauteuil club que j’aime tant, mon cigare en main le rituel a débuté comme à son habitude, la couleur si douce non agressive, pas trop foncée et pas trop claire non plus, une teinte de mousse de café. Une odeur aussi douce et légèrement épicée de cèdre et de chocolat, épices, à la fois ferme et souple annonçant un tirage agréable. Mise en bouche à froid légèrement acidulé non agressif, carottage de la tête, tirage à froid facile et très parfumé, notes de tabac de qualité au parfum de sous-bois.

À l’allumage, toujours avec des allumettes il en aura fallu deux pour ce module, une douce odeur s’élève en fumée légère, mise en bouche une entrée en matière très douce et harmonieuse sans aucune agressivité, permettant ainsi au palais de s’acclimater au produit tout en développant des notes de café, crémeux et doux.
Dans le 2ème tiers déjà un peu plus puissant marqué par des notes poivrées, les notes de café continues d’accompagner cet instant de tranquillité.
Arrivée au 3ème tiers, après plus d’une heure de dégustation, montée en puissance et renforcement des arômes poivré, une bouche plus opulente, je dirais que ce cigare accompagnerait aussi bien un morceau de viande douce, qu’un plat de gibier comme j’aime les cuisiner. Et durant toute cette dégustation de nombreux plats me sont venu en tête mon palais de cuisinier est conquis par cet « IZAMBAR ».
Ni trop agressif, ni trop doux… en finalité il nous emmène dans un voyage gustatif très agréable permettant aux novices et aux l’afficionados d’apprécier un produit de qualité. Prenez le temps de voyager lors d’un break bien mérité… mais prévoyez une heure trente pour cela.

Lors de cette dégustation tranquillement accompagné d’un café et tout en étant en perpétuelles réflexions sur l’organisation de l’édition 2017 du salon du whisky. Inévitablement l’idée de contacter IZAMBAR m’est venu. En recherchant sur le net, très vite je suis arrivé sur leur site, que j’ai cliqué de long en large durant de longues minutes, en me demandant sérieusement si ça valait la peine de les contacter, si j’allais être pris au sérieux. J’ai pensé à tort qu’ils me répondraient négativement pas et surtout qu’ils ne désireraient pas venir lors du salon.
Mais en fait, Antonio et Edmond, ce sont des personnes et qui ne délaissent pas des régions comme la nôtre et sont ouvert à des projets comme le salon du whisky du Val-De-Travers.
Après un téléphone et quelques échanges d’e-mails, nous avons très vite trouvé des arrangements qui conviennent parfaitement à chacun et nous sommes heureux de les accueillir lors de notre prochaine édition.

Je remercie très sincèrement Antonio et Edmond pour la confiance qu’ils m’accordent.